Hier soir, il aurait fallu me tirer de mon lit à la grue pour que je fasse quoique ce soit… Mais j’ai reçu un texto d’un type que j’avais rencontré à 3h du matin dans un bar ukrainien, et en qui j’avais décelé un parfait portrait pour une pige que je pourrais vendre des milliards de dollars à la presse spécialisée. C’est donc indirectement l’appât du gain -et aussi la nécessité de divertir mon bruder en visite – qui m’ont fait me déplacer au fin fond de Cobble Hill.

Là, dans une maison bourgeoise, on s’est retrouvé au milieu d’une faune étonnante. On avait notamment un beau specimen: une étudiante arty qui revient de quelques années en Écosse (+10 points look bobo: la tresse de Ioulia Tymochenko, le pull de ski, le fuseau usé, les chaussures de rando que personne n’aurait assumé même au cœur des années 90, aucun maquillage – dans ces moments là je me dis toujours « heureusement qu’elles sont jolies » et je me prends pour Karl Lagerfeld).
Il y avait aussi une petite bande du Midwest. +10 points look Kate Middleton pour l’une d’entre eux qui portait un manteau écarlate en drap de laine, à boutons dorés et taille marquée. Ses longs cheveux blonds impeccablement brushés balayant les épaules.
Et quelques jeunes mal dégrossis de l’adolescence trahis par une logorrhée excitée sous un bonnet d’hipster des beaux quartiers, ou par l’air bougon de ceux qui n’osent pas sourire.

Cliquez sur les casseroles

CRouveyrolles
La maison était incroyable et j’ai rarement aussi bien mangé ici. Ma target pige s’est révélée bien moins excitante qu’à 3h du matin.  Tous, ils étaient proprets. C’était la jeunesse dorée de Brooklyn avec son vernis New Yorkais, et ses cousins du Midwest. Ils jouaient à une sorte de tabou au champs lexical graveleux. +10 points honte quand tu t’aperçois que tu connais autant de termes techniques en anglais pour parler de porno.
J’ai eu un sentiment bizarre en pensant que 3heures avant j’étais en interview dans le Bronx avec des drag queens.
Finalement un des minets était merveilleux d’humour et d’intelligence, on a fini la soirée en sirotant d’exquis cocktails dans un bar poudré dont seuls les recoins de Brooklyn ont le secret.

Cobble Hill

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :