Aujourd’hui j’ai eu un cours sur le marché du livre aux Etats-Unis. En France écrire un bouquin c’est un big deal. Ici, c’est un good deal. Dans leur proposition d’ouvrage les auteurs soumettent des études de marché de la cible. En terre gauloise, si un écrivain se permettait ce genre de chose, il serait blacklisté à vie. Il aurait osé parler d’argent.

Chez nous, les journalistes qui publient des bouquins se divisent ainsi:
– vous avez une enquête démente et vous êtes de toutes façons un indépendant; vous vous appelez Pierre Péan.
– vous avez vécu un truc dément en reportage ET vous n’êtes pas une star, les étudiants en journalisme paieraient très cher pour être dans la même pièce que vous, le reste de l’humanité ne lira jamais votre bouquin,
– vous avez vécu un truc plus ou moins dément ET vous êtes une star du journalisme; tout le monde pense que vous avez la grosse tête, et votre lectorat a plus de 65 ans,
– vous écrivez sur la sociologie/théorie du journalisme; les universitaires paieraient très cher pour être dans la même pièce que vous, les journalistes ne vous aiment pas vraiment, le reste de l’humanité n’a à peu près aucune chance de tomber sur votre bouquin,
– vous écrivez un pamphlet sur un ou plusieurs médias, on vous invite sur des plateaux pour en parler pendant 2 semaines, ensuite vous et votre bouquin disparaissent de la circulation.

A l’exception d’une poignée de réussites plutôt anecdotiques, non seulement votre lectorat est très limité, mais vous inspirez une certaine méfiance, voire de l’agacement. Journalistes ou non, les gens se demandent pour qui vous vous prenez.

A New York, pas du tout.

Vous pouvez faire un carton. Vous pouvez y voir une façon intelligente de recycler de vieux sujets. Ou d’occuper une période de chômage.

Attention en France il n’est pas rare que les journalistes écrivent. Ni qu’on conseille à un pigiste d’écrire un livre pour vous faire un petit nom. Mais souvent vous deviendrez le mec qui n’a pas choisi.

Et si vous êtes un journaliste de télé, peut importe la réalité, tout le monde dira que vous avez eu un nègre ou/et que c’est vraiment mal écrit.

Puisqu’il faut choisir

Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :