Mission Albert Londres

J’ai été très sincèrement émue par le webdoc de mes deux amis (je le dis dès le début que ce sont mes copains, comme ça: pas de malentendu), Jean-Baptiste Gauvin et Edouard de Mareschal.

C’est intitulé Je t’aime, moi non plus et ça parle de la circulaire Guéant.

Ce n’est ni parce que mes parents sont des  républicains et obsédés par la grandeur de la France éternelle, son prestige international, son rôle de comète guidant les peuples, et la méritocratie; n parce que j’étudie moi même dans une pays qui me casse les pieds avec son visa-veau-d’or, mais simplement parce que des gens que je connais à qui je l’ai transféré ont eu envie de se mobiliser après l’avoir vu.

Voilà, vive le journalisme, vive la France éternelle, vive mes copains.

 

Tagué, , , , , , , , , , , ,

Une réflexion sur “Mission Albert Londres

  1. […] bières ça me rappelait ce que j’ai vécu en école de journalisme. Au début mon ami gibbon, le meilleur journaliste radio de sa génération et moi étions sur nos gardes. On n’aime […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :