La bande du drugstore

Hier soir j’ai accosté deux types des Lafayette Gardens.
C’est le HLM assez monstrueux, dans tous les sens du terme, en face de chez moi. Surnommé le « drugstore de Brooklyn », c’est une sorte de cour des miracles totalement fascinante, qui fait régulièrement la HomePage de Patch pour ses règlements de compte entre amis.
Quoiqu’il en soit, je cherchais quelques infos sur de la drogue donc après une journée de recherche intensive sur internet a appeler des ex addicts activistes anti drogue un peu ramollis par leur gloire de jadis, je me suis dit qu’il était temps de se jeter dans la gueule du loup, et d’aller à la source.

Ils ne m’ont pas mangée, et j’ai appris que les excitants plus ou moins légaux que vendent les déli font beaucoup de tort à leur business.

Selon eux: « c’est les mexicains« .

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :