Une chose géniale aux Etats-Unis, c’est Netflix. D’aucuns disent que c’est la meilleure invention humaine depuis la pénicilline. C’est un service de vidéos à la demande sur abonnement avec un « profiling » censé intelligent -je dis censé parce qu’en ce moment Netflix me propose beaucoup de films avec un « strong lead female character« , et je ne vois pas trop pourquoi.

Le problème avec Netflix, c’est l’effet corne d’abondance. Trop de choix empêche la véritable décision. Tu finis donc par regarder soit un film français (que tu as potentiellement déjà vu), ou trois fois les vingt premières minutes d’un truc, et comme ça ne prend pas, tu zappes.

Donc c’est super parce que j’ai enfin pu voir la Piscine, et dans un tout autre registre, Clueless.

Hmmmm Ouuuuuh Wiiiiiiz

lolilol

Et en même temps tu te rends compte qu’un certain nombre de documentaires sont réalisés à base de bout de ficelle, comme ce truc que j’ai vu l’autre jour:

Donc c’est tellement difficile de faire un choix que finalement tu ne regardes rien.

J’imagine que c’est la version encore plus perverse du vidéo club.

Netflix

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :