Archives de Tag: israel

Hier après-midi j’ai été filmer l’Israélien du Floyding. Un tournage que je trouve particulièrement magique puisqu’il était en retard et que, littéralement, on a eu les 5 dernières minutes de lumières du jour. Ça confirme mon excellent karma pour 2013.

Juste après, on bavardait et finalement on est venu à parler de l’Etat hébreu. Comme je n’aime pas trop les élans militants et les malentendus, j’élude toujours un peu mon passage dans la région quand je parle à un Israélien. C’est toujours un peu awkward.

Et finalement cette fois ci ça s’est très bien passé. Son visage ne s’est pas complètement fermé quand je lui ai dit que j’avais habité à Ramallah. Et il ne s’est pas mis à proférer des absurdités des opinions dont je conteste le fondement rationnel.

Vraiment… 2013 commence bien.

Un Israélien à New York

Publicités
Tagué , , , , , ,

Mime a la copine d’une amie de l’ex d’un cousin – ou à peu près – en goguette à Big-Apple-City. Elle est française, il paraît qu’elle est super sex et un peu légère, et elle revient d’un tour du monde avec son mec.

On est arrivé chez eux au 48e étage. L’appart est relativement petit, mais comme un glaçon, entouré de baies vitrées.

Eux, ils sont bien plus pimpants que prévus. Elle est effectivement très belle. Lui , est moins gracieux, mais souriant, et il a une voix… Le croisement entre Alain Delon et Gérard Darmon. Leurs valises sont à peines défaites de LA. Ils mangent du fromage français. Ils sortent d’une comédie de Marc Esposito.

Ils sentent Paris malgré le sable au fond de leur poche.

Leur histoire si elle n’est pas d’une excentricité folle, a le charme des projets qui se réalisent. Ils sont donc partout pour un tour de plages du monde avec un budget bien ficelé, en lâchant leur boulot et leur appart. Ils se connaissaient depuis quatre mois. Et là ils reviennent doucement. Elle a la Grade Ourse lamée dans ses yeux bleus lagon. Ils racontent des histoires de mormons rencontrés aux îles Fidji et de néonazis (une soirée sans l’évocation de nénoazi, ça craint…) en Australie. Trop inspiring.

Tu aimerais te dire que ce genre de phénomènes est totalement imbécile ou à moité taré. En fait, ils ne sont même pas cons.

Paris ne me manque jamais, mais en les voyant, le raffinement simple et étudié de mon existence parisienne m’a presque manqué. En même c’est à se demander s’ils ne sont pas trop glamour pour être rencontrés ailleurs qu’à New York.

On a parlé du conflit israélo-palestinien (évidément), de psychanalyse (sans dire de conneries), de musique (avec honnêteté), de mormons (j’adore), de Karachi (sinon à quoi ça sert de rencontrer des Français), d’identités et d’art de vivre (de quoi d’autre?)…

Exquis.

Et pour le coup, so French.

Ce soir des Américains viennent pour un dîner français chez nous.

De charmants français

Tagué , , , , , , , , , , , ,