Archives de Tag: religion

Plumage

Hier soir je suis allée à une des fêtes mensuelles du Brooklyn Museum.

Un véritable avant goût de la Fashion Week tellement 90% de la faune affichait un style rastaquouère/rastapopulos/rastatoutcourt à faire pâlir d’envie les blogueurs mode et les street stylers les plus avertis.

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

 

Sinon il y avait un mur de « concerns » pour Brooklyn assez intéressant.

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

 

 

 

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles

CRouveyrolles
C’était profondément bon esprit… On dit que Brooklyn est le nouveau Manhattan, comme on dit que Montreuil est le nouveau Paris. Donc Brooklyn c’est Montreuil. Quand je rentre à Paris, je m’installe à Montreuil.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En ce moment j’enquête sur une soupe populaire du Bronx. A chaque fois que j’y vais il m’arrive des aventures folles.

Lors de la toute première expédition j’avais interrogé tous les clochards du quartier pour savoir si la nouvelle de la réouverture était un hot burning dossier dans le quartier. Des édentés et/ou des crackés m’avaient tous expliqué qu’avec leurs quarante-deux enfants à charge et leur femme qui en ramait pas une, et qu’en plus il faisait froid, et Obama qui n’est pas vraiment noir sinon il respecterait plus ses frères opprimés, c’était pas facile, et que du coup,  ils seraient, en effet, bien contents que ce petit coin de chaleur humaine lève à nouveau son rideau métallique.

CRouveyrolles

Je suis retournée plusieurs fois dans le quartier car je cherchais un nécessiteux qui n’était pas sous substance, afin d’avoir au moins un témoignage non parsemé de jurons d’inspiration biblique, de considérations sur des rêves passés tels des licornes moisies, et de délires paranoïaques plutôt marrants.

Au bout d’un certain temps, j’ai eu une Bronx-révélation.

J’ai compris que derrière cette soupe populaire qui promet sur papier d’ouvrir à nouveau depuis des semaines, il y a un mec qui tire de l’argent à une association depuis 12 ans. Association ouverte par un prêtre pour la réhabilitation des alcooliques dans le quartier. Un bon prêtre hippy, des alcooliques et des drogués, une des pires artères du Sud Bronx, une affaire de corruption mesquine, une soupe populaire à l’arrivée de l’hiver, -last but not least, le mec travaille pour désormais pour un haut responsable politique du coin-… Franchement peut-on imaginer une histoire aussi cliché?

Il ne manquait plus que les tortues ninja pour réaliser un moment 100% Bronx.

Depuis je fouille les documents publics de l’immeuble, du carotteur, du quartier et de tous les noms qu’on me donne…

J’éspère vraiment tomber sur de superbes preuves.

En attendant en y retournant aujourd’hui j’étais à deux doigts de me faire voler mon manteau. Un grand moment, j’ai adoré.

L’anti Robin des Bois

Tagué , , , , , , , , , , , ,