Archives

Eye of the tiger

Ce matin, vers midi, je me suis dit comme Sylvie. Je vous préviens cette technique marche bof. Préférez Eye of the tiger.

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Zoo…

C.Rouveyrolles

Toute la journée, au lieu de penser à la maltraitante des animaux, je pensais à cette chanson de Lou Reed.

Mon ami moustachu s’est éhontément ri de moi quand je lui ai dit, allant jusqu’à affirmer que cette chanson fait référence à l’héroïne.

C.Rouveyrolles

Et en fait, c’est faux. Voilà. Bim.

(j’étais aussi ravie de retourner dans le Bronx pour ça:) C.Rouveyrolles

Tagué , , ,

Le morceau de sucre…

CRouveyrolles

Hier soir j’ai été voir la comédie musicale Mary Poppins. C’était trop chouettos. Ils y avait plein d’Américains avec des têtes de consanguins et des chansons super kikoolol. #joiedevivre

Tagué , , ,

Hot burning viola

Mâle

Mâle

Régulièrement les gens se demandent pourquoi les filles aiment les zicos musiciens.
Je n’ai jamais été convaincue que c’était par nostalgie de l’acnéique qui leur a joué Jeux Interdits sur le lit de ses parents (-expérience universelle s’il en est).

J’ai eu une apparition aujourd’hui. Qui a confirmé une de mes vieilles théories.
J’ai un copain altiste précédemment évoqué, chez qui je me suis rendue pour faire un diapo sonore –ma vie est tout à fait fascinante -et je corromps mes amis pour en faire des sujets d’actualité, une vraie sans foi ni loi, tremble Jayson Blair!.

Déjà, il habite dans une trump tower.
Là aussi il y aurait beaucoup à dire sur la propension féminine à s’émoustiller davantage en entendant « viens, on va chez Cartier » qu’à « viens, on va chez auchan ».

L’altiste m’a parlé de legacy. Un terme qui sent la naphtaline et la prétention. De musique avec les pires clichés qu’on puisse imaginer. Il aime Bach, ce qui n’a rien d’incroyable.

Il a aussi des tas de choses formidables sur la passion, et son désir érotique pour son alto.

Et enfin, il a joué.

Je ne sais à quoi ça tient, mais c’était puissamment sensuel .
Est-ce l’émotion véhiculée par la musique, le visage crispé par la concentration, les gestes d’une précision tranchante, les muscles (improbables) bandés par l’effort, le privilège d’un concert privé?

Voilà un sujet bien sous estimé, et pourtant particulièrement troublant.

En tous cas, je conseille à tous les jeunes ados de s’y mettre. Ça et l’eau précieuse.

Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

RAS

Aujourd’hui je n’ai rien à dire.

Voici la musique sur laquelle si on produisait un film sur ma vie -ce qui ne manquera pas d’arriver- j’aimerais déambuler dans New York.

Tagué , , ,