Archives

Cyborg

Alors hier: folle soirée. Ces moments où vous vous dites: si je ne bois pas cette bière en trois minutes je vais peut-être mourir.

Bon: je suis assez contente, je n’ai rien à me reprocher. Stay classy.

CRouveyrolles

A 4h du matin le métro était bondé de bouffons enrubannés et à coté de moi il y avait un mec en short qui faisant semblant de lire un bouquin. ALLO il est quatre heures du matin Jean-Paul!

Je n’arrêtais pas de me dire que c’était trop con que mon moustachu ne soit pas la. Et j’écoutais Violent Femmes.

CRouveyrolles

Un truc marrant et propre aux start-ups c’est que tu te retrouves souvent à faire la fête avec tes supérieurs hiérarchiques. Parce-qu’on-est-jeunes-et-conviviaux. Droguée ou ivre morte, je ne lâche que très rarement mes gardes. Alors je n’ai pas peur de finir par dire aux gens que ce sont des escrocs ou des débiles. Donc pour voir le bon coté des choses: voir les mecs à la tête de ta boite danser sur Grease: ça humanise les gens.

Dans le métro tout le monde rentrait de soirée d’Halloween diverses et variées. Parfois les gens se sont vraiment donnés et c’est chouette. D’autres fois tu te demandes vraiment en quoi les gens sont déguisés. L’autre soir une fille me racontait qu’elle serait en cyborg cheetah pour Halloween, donc en cyborg sexy léopard. A partir de la…

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,

Being French

 

On va dans un bar où j’avais cet été lancé une véritable polémique:

CRouveyrolles

 

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , ,

Boheme

Plus d’un an après en avoir émis le désir, j’ai enfin réussi à aller aux puces de Chelsea. Et c’est une réussite. Trois spots:

– une sorte de grand magasin a plusieurs étages plein de beaux meubles et de joli vinage,

– un parking en plein air. Pseudo cour des miracles, les vendeurs s’y tirent la bourre en plein de langues inconnues. Des classiques 33 tours disco aux photos arty porno soft et qui n’auraient jamais du quitter la villa de la cote ouest où elle ont été prises en 83, jusqu’aux tables couvertes de gros bijoux dorés qui donnent toujours des airs de figurante de Ça, c’est palace!.

Certains marchands rangent leurs billets dans une banane. Un grec en pull jacquard compte des pièces de petite monnaie à toute allure tout en passant ses mains caleuses dans ses cheveux poivre et sel. Plus loin un Africain est assis dans un immense fauteuil recouvert de perles colorées qu’il vend, le port royal.

– dans une sorte de parking couvert plusieurs étals se suivent. Je ne sais pas pourquoi mais il y a beaucoup de boites en fer blanc, souvent publicitaire. C’est super de voir ces boites à churros (ou quoi que ce soit) espingouines et pas seulement des accessoires nazis pour porter les couleurs européennes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cliquez sur ce superbe diaporama.

Ensuite on a réussi dans la même journée à aller chez Good Will (la marque la plus citée dans tout 2 Broke Girls) et Whole Foods (en guerre ouverte avec Trader’s Joe pour conquérir le cœur des chébrans).

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Rage

 

Ce week-end alors que je pensais à la controverse « Muslim Rage » dans Newsweek, je me demandais ce que je pourrais soumettre en contrepoint.

Le surnommé Scoubidou de mon blog cisjordanien ayant posté ces photos assez émouvantes, on ne peut pas leur enlever ça, sur son mur Facebook, je me disais qu’il y avait beaucoup à penser de toute cette polémique. J’adore « penser des choses » comme vous voyez.


Bref je me demandais dans le fond quand pour la dernière fois j’ai été confrontée à de la rage à proprement parler.
Et bien voila, c’était juste sous mes yeux:

So much rage…
Très certainement l’oeuvre d’un musulman.

Tagué , , , , , , , , , , ,

Ouais

Je n’ai pas été à Charlotte mais c’est encore mieux. Noël en septembre!

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , , , ,

Bilan légitime

Je vais vous le faire semaine par semaine hein.

Mai:

Semaine retour 1:

CRouveyrolles

Je suis rentrée avec ma BFF. Ce qui a donné lieu à un nombre conséquent d’âneries particulièrement frivoles. Parallèlement, je suis l’assistante  une équipe de France 5 qui réalise un long format sur New York. Je passe le pire anniversaire de ma vie. Mais en même temps, la même semaine je vais voir Sister Act, et comme j’adore James Brown (une qualité que je partage -entre autres- avec Kool Keith, #c’est-fou) je trouve ça formidable, je retourne au zoo du Bronx (#LaCrèmeDeLaCrème), et puis je suis fixeuse pour des journalistes -j’ai donc l’impression d’être une super héros.

Semaine retour 2:

Mime rentre bronzée de son road trip entre gonzesses. Puis elle quitte pour de bon le continent nord-américain.  C’est  la fin d’un cycle.

CRouveyrolles - Mime, mai 2012

Semaine retour 3:

J’ai des copains en résidence au Standard. Je vois enfin les chambres de cette tour d’ivoire. Eh ben elles sont toutes riquiqui. Le week-end je vais faire des interviews à l’Israël Parade. Je me sens extremement mal. Je n’arrête pas de penser à tous ces Mercredis de l’Histoire sur la Corée du Nord.

CRouveyrolles

Juin

Semaine retour 4:

Je fais trois sujets particulièrement géniaux:

– Un festival de musique du sud de la France qui -invité par une sorte d’officine du Languedoc Roussillon à l’étranger- produit Izïa Higelin et Dionysos au Poisson Rouge. Tout ce que cette ville comporte de francophone assiste au concert. Tout le monde fait les mêmes commentaires: 1/ Izïa, elle est trop bonne, 2/Mathias Malzieu il est trop ouf. Tout est vrai. Izïa et Mathias sont clairement possédés.

– Une interview d’une spécialiste d’Angelina Jolie. Tout est dit.

– Le NYPD Car Show. Des malades mentaux qui achètent des vieilles bagnoles pour les maquiller en voitures de police vintage. On ne sait pas trop pourquoi mais il y aussi la voiture de K2000 et la batmobile. Entre vieux flics burinés en marcel -venus avec leur fauteuil pliant de pêcheur- et collectioneurs super citoyens mais doucement timbrés, je suis extatique.

CRouveyrolles

Semaine retour 5:

Je suis malade. Je regarde beaucoup de teasers de films. Du coup je me réabonne à Netflix. Et je me dis que vraiment, c’est une invention qui vaut celle de la pénicilline. Dimanche, je me promène gentiment à Carroll Gardens avec l’Intello. Dans un marché bio (évidemment), je vois des hipsters (évidemment), que je prends d’abord pour des caricatures aryennes croisées avec des menonnites (c’est trompeur!).

Semaine retour 6:

Une de mes collègues qui me racontait des histoires avec un accent chti exceptionnel quitte le pays. Elle fait une soirée chez elle d’où elle tirera cette vidéo exquise.

Last night in New York 18th June by Winepeaches

Je veux déjeuner avec mon Bro à Bryant Park mais il m’explique qu’il fait trop chaud pour être dehors. Il fait trente degrès. Je pense aux Cités d’Or à Râ à Jim qui me disait tout le temps « aux Emirats il n’y a pas la clim dans les prisons… tu te rends compte?! » au désert.

Le week-end je couvre la gay pride, le festival Punk Island, et un festival de fromages. Je me sens Bill Baroud.

Semaine retour 7:

Un stagiaire franco-américain de passage dans ma boite m’apprend les règles du baseball en détails. Je me sens ultimement américaine. HOMERUN.

Mes nouveaux colocs, un duo de hipsters à la française venus tenter leur chance à New York comme on la tentait dans les années 80 (travailler dans la com/pub/mode/luxe/style/concept après avoir rencontré un mec Andy Warhol en boite) font leur soirée de départ. Ils viennent de vivre trois mois d’aventures incroyables. Je les trouve courageux. Puis je me dis que: « les jeunes, c’est l’avenir« .

Je me promène à Greenpoint. J’arrête de regarder la série Girls -dont tout le monde dit que c’est le nouveau Sex And The City *sauf que les héroïnes puent la lose et sont trop mal dans leur Manolo Blahnik baskets-qu’elles-ont-acheté-chez-Goodwill. La série est très intéressante quand même, je dis pas.

 

Juillet:

Semaine retour 8:

Je décrète qu’il fait officiellement trop chaud pour courrir le week-end. Au début je me dis « chouette, c’est les vacances!« . Puis je me mets au yoga. Je croise mon copain Tintin. Il a grossi.

NB: Je hais cette chanson, je me dis qu’au moins vous pourrez chanter à tue-tête comme des débilos en lisant ce post beaucoup trop long. C’est à dire ce que je suis en train de faire.

Semaine retour 9:

Je détiens un numéro de sécurité sociale américaine. Je vois un ballet. Le 14 juillet, la terrasse du Novotel est pleine à craquer de compatriotes un peu tristes. Et un couple marié qui s’est rencontré sur Chatroulette. Dans un autre registre, je me rends compte de l’existence à New York de cet homme qui a la classe.

Le week-end je vais voir ce spectacle qui est carrément intéressant. Je sors du Long Tunnel de la Mauvaise Humeur & De La Haine.

Semaine retour 10:

J’ai des potes hipsters à la maison. Je fais plein de trucs de hipsters.

*Je découvre aussi l’existence de ce jeune artiste urbain dont j’adorerais être la productrice*

Semaine retour 11:

Je fais une interview avec Bob l’éponge à Times Square. J’ai plutôt peur. Je rencontre Klapisch. Je suis plutôt bonheur. Je saoule sa costumière avec des commentaires divers et variés sur les chemises de Juliette Binoche dans Paris, la combi pantalon en soie de Judith Godrèche dans l’Auberge Espagnole et la veste en cuir absolument dinguo de Wendy dans les Poupées Russes. Au bout d’un moment je me dis que je dois avoir l’air d’un serial killer alors j’arrête. En attendant, Klapisch est debout au coin d’une rue de Chinatown. Deux jours avant on l’a interviewé dans un café. Il a dit des choses tout à fait exactes sur New York. Je repense à l’Auberge Espagnole, je me dis que j’avais 12 ans quand c’est sorti, et que j’ai découvert Radiohead. Bref.

Semaine retour 12:

Je vais au cinéma.

 

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

Le grand retour

Voilà, ça fait deux mois que je suis rentrée à New York…

Deux mois, c’est le temps dont j’ai besoin pour trouver suffisament d’anecdotes ridicules à raconter, on dirait…

Des quelques semaines passées en France il faut se rappeller d’un long week-end à la campagne, des journalistes en herbe qui poussent, de la Normandie, et de longues soirées de résultats d’éléction un peu déprimantes. Il faisait gris. J’avais parfois l’impression d’être « l’oncle américain ». D’autres fois, si dans les parages un oiseau migrateur plus exotique (un expatrié de Bolivie ou de Nouvelle Zélande) faisait monter le sexymètre, c’était fichu. New York est donc envisagé soit comme une ville Beyonce -gourmande, sexy, vivace- soit comme une ville Shannen Doherty -jadis une belle plante, aujourd’hui une vieille à la ramasse (no offense Shannen).

Comme je n’ai déjà plus grand chose à dire, comme j’ai autre chose à faire, je vous poste plein de photos débiles.

HERE COMES LA FRANCE:

 

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Journée du style

Aujourd’hui pour la journée de la femme, je voudrais célébrer un homme qui sait avoir de l’élégance.

CRouveyrolles

Après, si vous voulez voir d’autres hommes qui ont aussi trop trop la classe, je vous conseille ce super tumblR recommandé par une bonne amie à moi, semi-hipster de profession.

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Philadelphie

Si pour vous Philadelphie c’est ça:

Ou ça:

 

Sachez que Philly, peut aussi être ça:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tagué , , , , , , , ,

Madonna Bowl

Hier soir on peut dire que j’avais rendez vous avec New York puisque c’était le Super Bowl.

Évidemment on te dit Super Bowl, tu te dis:
– C’est du foot !
Janet Jackson !
– A quoi servent les hyperboles? A faire des hyper soupes.

Ceci étant dit, je me suis rendue à Harlem (1000 heures de trajet environ), avec des chips, pour regarder LE GAME. (wouhou! ouch ouch!)

Dans une garçonnière vous mettez une quinzaine de personnes totalement sur-excitées, 2 télés, un chien obèse mais sympathique: et vous avez une idée du décor. Ajoutez les chicken wings marinant dans leur bon gras.

Cliquez sur l’homme du Queen qui enlace ce pauvre chien.

CRouveyrolles

J’ai lu le guide de Mime sur French Morning et j’ai pu suivre le jeu, même s’il y a en effet énormément de pubs – environ toutes les 3 secondes – tellement qu’on se demande comment font les joueurs pour ne pas perdre leur souffle.

Après il y a le Halftime show. Bon, je voulais vraiment voir un teton de Madonna mais Cee Lo en toge à sequins c’était au delà de mes espérances.

En plus, j’ai tout de suite reconnu Nicki Minaj ce qui m’a fait prendre conscience qu’autant d’heures passées à lire Technikart des magazines underground et des lolcats vidéos arty sur YouTube payait enfin, je peux faire usage de cette sous culture du néant: savoir qui est Nicki Minaj.


Après la tension des dernières minutes, tout le monde était content. Notre hôte a dit cette phrase à graver en lettres d’or au dessus de vos lits: « I’m so happy, I don’t even know what to do with all this happiness ». New York même quand tu ne veux pas l’aimer, ou que tu veux simplement garder tes distances, finit toujours par gagner avec superbe.

Moins primitif (et moins peinture de guerre) que 1998, mais plus chaud qu’un soir d’élection.

Voilà ce que se disent 2 françaises pendant le super Bowl.

CRouveyrolles

Et voilà ce que font les perdants du super Bowl.

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Belle De Jour

J’ai accompagné l’Intellectuelle voir un film qui est une merveille, je le savais, Belle de Jour. Tout ce que j’aime, bourgeois à souhait. C’est un film exceptionnel, tout comme le livre dont il est tiré. Vous savez sûrement tout ça. La beauté du truc consiste à parler de déviance avec pudeur. Livre et film rappelle l’universalité et la banalité de la perversion. Catherine Deneuve est carrément trop bonnasse.

Les Américains qui n’ont rien compris, ont rigolé au moindre silence. Les scènes un peu sexy les amusaient parfois. Les scènes ambigues beaucoup moins. Mais je crois que je suis en ce moment atteinte d’une Téléramite aigue, donc je dis sûrement n’importe quoi.

CRouveyrolles

Cette petite épiphanie culturelle avait lieu au reRun.

Comment vous décrire le reRun? C’est le Lucernaire new-yorkais. Pour les ploucs nos amis non-Parisiens, le Lucernaire est lieu qui réussit à avoir (1) les étals de bouquins bourrés de théories théâtrales que même Juliette Binoche et Denis Podalydès n’ont pas du lire et de sombres traités sur les ressources naturelles chez les Aztèques auto-edités à l’Harmattan, (2) un resto cantine cheap ET snob, (3) une programmation ciné et théâtre pointue -dans tous les sens du terme.

D’ailleurs le reRun se définit comme un « Gastropub » pour amoureux de films indés. Gastropub, c’est typiquement un mot new-yorkais. On est un peu « gastro » (ahah): donc vous en aurez pour votre argent, on vous jure que ce ne sera pas trop crado. On est un peu « pub »: ce sera démentiellement authentique. Un concept un peu débilos. Un mot qui fait totale symétrie avec notre mot « bobo ».

L’Intello et son petit groupe de potes ont d’ailleurs conclu leur dîner là-bas avant la séance par des projets d’orgies gastronomiques à base de homards. C’était chic.

Tagué , , , , , , , ,

O Coney Island !

Je suis retournée à Coney Island où:

– les parcs d’attractions sont fermés et c’est très glauque,

– la saison du corn dog est terminée,

– les barres de HLM ont l’air encore plus livides,

– des marins se promènent,

– il n’y a plus de touristes,

– la mer est calme et belle,

– le métro aérien pour s’y rendre n’a rien à envier à un musée sur l’Union Soviétique.

Cliquez sur la dame.

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Sinatra Syndrome

CRouveyrolles

Aujourd’hui j’ai fait du bâteau avec Don Juan. Une croisière aux aurores avec un fake petit-déjeuner de presse où on s’est fait disputer par un correspondant italien parce qu’on parlait trop fort (#comble).

CRouveyrolles

Tagué , , , , , , ,

RAS

N’ayant rien à dire, voici une photo prise il y a quelques semaines dans le métro.

 

Chinoiserie I

Chinoiserie I

 

Chinoiserie II

Chinoiserie II

Tagué , , ,

Subway Story

 

Ils sont fous ces Américains.

A ma station de métro, il y a 2 jours, alors que je réfléchissais à l’être, au néant, et au tourbillon infini de l’existence, j’ai remarqué ça:

CRouveyrollesCRouveyrolles

Vous remarquerez que ce n’est pas un remplacement. On n’a pas déshabillé Jean pour habiller Mouloud.

Et hier, encore un coup de l’efficacité suprême des Américains:

CRouveyrollesCRouveyrolles

Et alors ce matin, le gang des psychopathes buccaux a encore frappé, pas contents les mecs:

CRouveyrolles

Je veux bien qu’Adam Sandler soit hideux, particulièrement lorsqu’il est travesti, mais avouez que c’est étrange…

Haine des blockbusters? Dentiste psychopathe au chômage? Message codé des cartels de la drogue?

Affaire à suivre.

Tagué , , , ,