Vidéos

Versus

Quand tout le monde racontait à quel point Downton Abbey était une super série, ce ne me donnait qu’une envie: ne surtout pas regarder. En plus, écouter des Américains se gausser les traditions aristocratiques britanniques n’est pas très attirant vu qu’ils ne comprennent rien.

Au final, Gossip Girl ayant malheureusement rendu l’âme, j’ai cédé. C’est donc l’histoire d’une maison anglaise dans le Yorkshire (ahah!), où un lord et sa progéniture affronte les aléas de l’existence à l’approche de la première guerre mondiale. La femme de Lord Grantham est américaine, et sa mère débarque de Newport pour le mariage d’une des filles. La confrontation entre cette américaine folle de modernité et d’allure avec la famille d’anglais si profondément traditionnels est hilarante*.
Je vous raconte tout ça parce que l’autre jour je vois un ami de passage, un ami de prépa que j’aime beaucoup et qui en a dans le ciboulot. En ce moment il prépare l’ENA.
En parlant de nos quotidiens et surtout en récitant mon discours sur les us et coutumes américaines (plus on rencontre des touristes, plus on finit par raconter exactement la même chose), je me suis aperçue à quel point on avait changé. Notre perception du monde est de plus en plus différente. Il considère le Monde comme le seul et unique quotidien de référence, je vois ce journal comme un fossile appelé à disparaitre et dont le lectorat a au moins 50 ans. Il valorise un travail universitaire, le panache rhétorique et élitiste, la carrière balisée. Je lui parle de l’obsession de la productivité et de l’efficacité ici, il trouve ça malsain. Je ne dis pas que l’un d’entre nous a raison, on a d’ailleurs sûrement tort tous les deux. Mais pendant une minute j’ai eu l’impression qu’on revivait cette querelle entre ancien et nouveau monde.

*C’est en fait l’exact même ressort que dans ce film totalement sous-estimé à mon avis, Easy Virtue:

Tagué , , , , , , , , , , , , , , ,

Boloss

J’adore cette video de Tommy Hilfiger qui est diffusé dans les taxis. Un mélange de boloss, de college movie, et de Connecticut (sans Newtown).

Tagué , , , , , , , , , ,

Yasmina Reza

On a vu l’artiste.

Ça nous a bien mis les méninges à chaud. Ce qu’il y a de formidable avec ce jeune homme c’est le déséquilibre entre ses peurs du monde, de l’avenir, de sa création; et ses certitudes de plomb sur ses valeurs, la hiérarchisation qualitative de l’humanité, ce qui est bien en général.

Il est assez grand et propre sur lui. Sa tignasse rousse est totalement imprévisible. Le look de l’artiste est celui d’un intello en 89. Comme je le connais depuis très longtemps, je l’aime beaucoup. Ses déviances et son auto centrisme ne me gênent plus vraiment. Et puis, il y a sa musique:

J’ai une grande tante complètement mystique, vieille fille et pleine de convictions. Elle est intense comme on dit ici. Impossible de lui dire qu’elle a des jolies chaussures ou de parler de la météo.

Même chose avec l’artiste. Rien n’est anodin –ce qui ne veut pas dire que rien n’est léger. Jusqu’à ces amourettes dont on ne peut parler qu’en ayant en tête la déviance douce du Humbert Humbert qu’il pourrait devenir ou son contre féminisme un brin réactionnaire. Tout est pensées, réflexions, et mises en perspective. Et c’est bien. Mais dense.

Parfois je me dis aussi qu’il y a un peu « d’entre soi ». Quand je nous entend name dropper des auteurs morts à chaque coin de phrase par exemple.

Il y a 4 ans je m’étais acheté un t-shirt qui portait l’inscription « Art is dirty job but someone has to do it« . Je trouvais le message un peu débile mais j’adorais le coton gris chiné. Mais quand je pense à l’artiste, ces mots prennent tout leur sens.

On part à la Nouvelle Orleans.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Abrutie

Je vais à Boston pour tourner un sujet corporate. Les marinas et les forets plus vertes que nature défilent par la fenêtre, comme les noms de stations toutes sorties de soap-opera -Providence, etc.

Je ne sais pas trop à quelle sauce je vais être mangée puisque je travaille avec des « locaux« . Comme je suis « producer« , je vais devoir leur donner des directives. Comme c’est un sujet corporate, il y a beaucoup d’argent en jeu et on m’a donc bien serrée la vis.

Et pourtant je n’arrive pas à m’angoisser. Ça doit être parce que je connais bien mon sujet. Ou juste parce que les paysages idylliques qui se succèdent me rappellent les peintures animées de cascades dans les restaurants chinois. Ceux devant lesquels on peut rester toute une vie. Voilà à quoi je pense maintenant.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Echelle du rire

Je ne sais pas si je suis très fatiguée, ou si c’est vraiment hilarant. Ou encore si j’ai mentalement enfermé Paris dans une boule à neige et que tout ce qui s’y rattache devient kikoolol.

Tout est possible.

Tagué , , , , , , , , , , ,

Destin

Toujours dans la série « inspiration« , je vous présente aujourd’hui deux possibilités de modèles féminins dans la vie (parmi tant d’autres; exemple: Nina Hagen ou Paris Hilton). Ces deux-là… Elles sont « classy« . Or, durant la « FW »*, si tu étais pas « classy » et/ou « fab » (mots visiblement interchangeables), tu es trop un bouffon.

– ou –

Attention: Si vous aussi vous pensez qu’elle ressemble à la fille d’Iggy Pop et Alice Taglioni, ne le dites pas à vos amis qui travaillent dans la mode. J’ai fait cette erreur. J’ai failli y passer. Alors qu’Iggy et Alice sont très cools, et ont la classe. Donc je ne vois pas très bien ou est le problème.

Attention aussi, j’aimerais faire une annonce: bientôt sur ce blog… DE VRAIS ARTICLES!

OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!

*FW: Fashion Week pour nos lecteurs qui viennent de Tourcoing en Indre et Loire.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Au-delà

Enfant, je voulais toujours être dans la classe au dessus. Chaque rentrée j’étais hyper excitée d’arriver dans cette classe que j’avais tant fantasmée pendant l’année scolaire précédente. C’était encore plus fort avec les changements d’établissement. En CM2 je me rappelle très bien avoir passé un an à me demander comment allait exactement se passer ma première journée de 6e. Et puis il y avait toujours une désillusion. En fait les gens n’étaient pas plus cools, pas plus beaux, les profs pas meilleurs, les lieux pas plus agréables. Il n’y avait pas d’au-delà mystique.

Aussi, mes dernières semaines à l’école de journalisme ont été caractérisées par une angoisse effroyable puisque j’avais fini mes études. Il n’y avait plus rien qui puisse être visualisé à court terme. La première chose que j’ai voulu faire après le Celsa c’est donc rempiler sur un semestre d’échange. Et même maintenant, je vois la boîte pour laquelle je bosse comme une étape avant Quelque Chose De Trop Mega Mieux.

Et aujourd’hui je vois la vidéo de rentrée de Canal + avec son côté un peu mainstream, un peu démago, un peu débile, mais tout de même très sympathique; et je me dis que peut-être que ça devrait être ça mon nouvel eden.

Après je me ressaisis, je me souviens que je n’ai pas besoin d’imaginer de paradis lointain, que je ne crois pas aux Elohim, ni aux lendemains qui chantent. En les attendant:

Tagué , , , , , , , , , ,

2012

RightOnTime-C&C Productions vous souhaite une délicieuse et heureuse année.

Une vidéo inspirée par « Le journalisme, cet impressionisme » de Camille H.
Orchestration: Chloé R.
Nous remercions chaleureusement I Arkle pour sa contribution musicale de talent (http://petitlien.fr/iarkle : achetez leur album!).

Mode d’emploi :

Souhaiter quelque chose (un Etat palestinien, un nouvel appartement pour Sarkozy, la réélection d’Obama, la convalescence de l’Europe…)
Appuyer sur play (pour les non-anglophones, c’est la flèche, ok Mamie ?)
Admirer, c’est chouette et c’est gratuit.
Laisser opérer le charme chamanique.

Pour 2102, on espère que tous vos souhaits –mais aussi les nôtres- se réaliseront.

Contre-indication :

Œil sensible s’abstenir, cette vidéo a été entièrement réalisée à la main, sans trépied et sans caméra. (Cette mise en garde s’adresse particulièrement à Frantz Vaillant, Jean-Marc Surcin, Jacques Le Cann, FX Ménage, Thibaud VDS, Eric Froquet, Alix le Bourdon…)

Note à l’intention des trouble-fête et des rabat-joie, id ès tous ceux qui croient savoir que nous sommes en retard : alors que la Chine est en passe de devenir la première puissance économique mondiale, il est temps de remettre les pendules à l’heure.

« Cette leçon vaut bien un fromage. »

Bons Baisers de New York,
C & C

NB : Ni Mime, ni Coco n’ont été maltraitée pendant le tournage. Ni les poules.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Screen time

Ils sont entrés dans le métro comme deux amoureux. Elle se tenait à lui, il s’adossait aux portes métalliques.

Quand deux places se sont libérées, ils s’y sont assis avec la précaution de pantins qu’on voit chez certains Asiatiques.


Elle s’est blottie contre lui. Ils ont tous les deux cessé de se regarder pour se concentrer sur leur téléphone respectif.

On pourrait croire qu’ils cherchaient un endroit où aller ensemble. Ou comme cet autre couple de ma connaissance, qu’ils se relisaient les œuvres intégrales des textos qu’ils se sont envoyés depuis leur rencontre. Mais cette expression concentrée ne trahit personne. Ils jouaient tous les deux à trancher des primeurs sur leur iPhone.

 

*** Sinon aujourd’hui c’était Martin Luther King Day! Ouais! Youhou!***

Tagué , , , , , , , ,

Meltdown

Demain c’est le dernier examen de ma vie. La matière plus ou moins bidon de toutes les formations en journalisme du monde, l’éthique. On ne sait jamais comment l’évaluer. Alors qu’il s’agit de dissertation à visée plus ou moins sociologique en France, sans doute histoire de vérifier que les étudiants ont bien compris qu’il y a une différence entre le photographe de  Voici, et le monteur pour Tracks; aux Etats-Unis, l’essay est toujours de mise. « Très intime et enrichi d’une vaste culture »… Je suis vraiment contente que mon dernière exercice noté de-toute-ma-life soit ce petit opus contestable car éminemment subjectif, et en même temps très près de la réalité (la vie où on a vraiment des questions éthiques à se poser – parce que si vous voulez mon avis, demander à 25 étudiants ce qu’ils pensent qu’ils feraient s’ils pouvaient voler des citations et des photos de la mère d’un serial killer cannibale sur Facebook en exclusivité, c’est comme demander aux élèves d’une classe de 5e à laquelle on vient de montrer Nuit et Brouillard s’ils auraient été résistants).

BREF… afin de réviser cet exam toute la newsroom de ma fac est en effervescence. Moi je suis dans un « study group » avec des gens particulièrement cool, donc je suis très confiante. En même temps, c’est la fin d’un marathon, et par effervescent je veux aussi dire éléctrique. Donc voilà, je regarde mes notes et j’y lis des trucs bizarres.

CRouveyrolles

 

Heureusement j’ai mes stabilo qui agissent comme talismans.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Essentiel in America

J’avais complètement oublié d’ajouter cette photo de Coney Island. La culture populaire américaine dans ce qu’elle a de plus transgressif pour un français.

CRouveyrolles

 

http://s.wsj.net/media/swf/main.swf

Tagué , , , , , ,